Aux États-Unis, les spécialistes sélectionnés ont besoin de savoir si l'armée a utilisé les tiques comme des armes naturelles - فيديو مواقع بلا حدود

إعلان اعلى المقالة

الخميس، 18 يوليو 2019

Aux États-Unis, les spécialistes sélectionnés ont besoin de savoir si l'armée a utilisé les tiques comme des armes naturelles


L'armée américaine a-t-elle contribué à la propagation de la maladie de Lyme? Jeudi 11 juillet, la Chambre des représentants américaine a demandé à l'inspecteur général du département de la Défense des États-Unis d'indiquer si le Pentagone avait coordonné les examens dans les années 1950 et 1975 pour utiliser des tiques et diverses créatures terribles. comme des armes normales.

Le représentant républicain du New Jersey, Chris Smith, a différé une modification de la loi sur l'autorisation de la défense nationale, qui fixe le plus possible les objectifs pour 2020. La correction de M. Smith et le projet de loi ont été adoptés par la Chambre. délégués, mais doivent simultanément se rendre au Sénat.

Le républicain dit qu'il doit deviner des connaissances sur ces questions, postérieurement que "disproportionnés livres et articles recommandent que des recherches énormes aient été présidées sur des domaines du gouvernement Américain pour de rénover les tiques et les terribles gamins troupeau en bannière classiques". "Si c'est vrai, quels étaient les paramètres du programme? Qui l'a mentionné?", A demandé Chris Smith lors de l'échange à la Chambre.

Le désordre essentiel transmis par les tiques, celui de Lyme reste, tout compte fait, confondant. Reconnue dans les années 1970 aux États-Unis dans la ville de Lyme (Connecticut), elle est transmise à des individus par une tique Ixodes corrompue par une bactérie appelée "Borrelia burgdorferi", un rassemblement de spirochètes.

Il n'y a pas moins de 900 espèces de tiques sur la planète. Cet arthropode, très basique dans les zones humides à 80% au moins, en particulier dans la région boisée, bénéficie du sang de ses hôtes (animaux à plumes, chevreuils, vaches laitières, chats, etc.). Comme le démontrent les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies américaines, plus de 300 000 personnes sont touchées chaque année par la maladie de Lyme aux États-Unis.

Un livre qui ravive les échanges

Kris Newby, un scientifique de l’Université de Stanford et ancien atteint de la maladie de Lyme, explique dans un livre transmis en mai au-dessus de l’Atlantique que la pandémie découle d’un test militaire qui s’est avéré sérieux. Snacked: L’histoire secrète de la maladie de Lyme et des armes biologiques ("Harper Collins") fait référence à Willy Burgdorfer, un scientifique suisse naturalisé suisse qui a perçu l’énorme administrateur qui porte son nom en 1981.

Selon le Guardian, cette star des maladies transmises d’animaux à des individus - qui a lancé le seau en 2014 - qui a travaillé comme enquêteur sur les armes naturelles pour l’armée américaine affirme qu’il était responsable de l’élevage d’insectes, de tiques, de moustiques et d’autres insectes parasites, et les polluer avec des agents pathogènes qui causent des maux humains

Pour tout comprendre: Six requêtes concernant la maladie de Lyme, souillure transmise par les tiques

Le livre décrit en outre des activités visant à éliminer les tiques et autres petites créatures effrayantes polluées de l'air. Jusqu’à maintenant, en se référant à M. Burgdorfer, l’auteur certifie que des insectes non infectés ont été diffusés dans des quartiers aux États-Unis afin de poursuivre leur propagation. Le scientifique recommande que ce test puisse avoir des conséquences graves et conduire à la libération de la maladie de Lyme aux États-Unis.

L'examen du Pentagone est nécessaire pour évaluer le degré de l'examen et choisir "si des tiques ou des animaux effrayants utilisés dans un tel test ont été libérés par hasard en dehors d'un objectif d'exploration ou au cas où ce serait un peu de l'expérience"

نموذج الاتصال

الاسم

بريد إلكتروني *

رسالة *