La destruction de Steve Maia Caniço: son téléphone "limité à l'heure de l'intercession de la police" - فيديو مواقع بلا حدود

إعلان اعلى المقالة

الثلاثاء، 10 سبتمبر 2019

La destruction de Steve Maia Caniço: son téléphone "limité à l'heure de l'intercession de la police"

©MEHDI FEDOUACH, AFP

Le téléphone de Steve Maia Caniço a lancé la canette la nuit du festival de musique à Nantes, "limité à l'heure de l'intercession de la police", a révélé mardi à l'AFP des sources proches de l'évaluation, certifiant que les informations y étaient attachées.

Dans son rapport administratif daté de juillet sur l'inquiétante médiation policière, l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a indiqué que le "téléphone avait déclenché un transfert téléphonique à 03H16", plus d'une heure avant le mouvement des forces de sollicitation, pourtant n'a pas déterminé une division plus tard dans la nuit.

Comme l'a démontré le Canard Enchaîné, le dernier plan de son téléphone a été enregistré à 4 h 33, sur le quai Wilson, où la police avait utilisé des gaz neurotoxiques et des lance-balles défensifs.

Le corps torpide de cet artiste de 24 ans a été retrouvé le 29 juillet dans la Loire après exactement cinq semaines de recherche.

Le lendemain, le Premier ministre Edouard Philippe s’était battu pour que le rapport de l’IGPN n’installe pas un "associé" entre l’intercession de la police et la disparition de l’adolescent.

"On ne peut pas dire que Steve aurait échoué à cause de l'intervention de la police, on ne peut pas dire qu'il se soit retiré de la médiation, il est concevable que", a-t-il déclaré à l'époque. L'AFP est une structure IGPN qui insinue "la sollicitation légale".

Un "transfert" peut être activé lorsqu'un appel est passé ou lorsqu'un SMS est envoyé et que la facture est claire. Le "Rebond" est émis lorsque le téléphone est allumé et s’interface avec un fil radio d’échange, un "terminal".

L’IGPN n’a aucun intérêt à s’intéresser à une évaluation définitive, pas dans des conditions analogues à une évaluation légale, indique une source proche du dossier.

"Je ne peux pas transmettre la direction actuelle de toute façon je rappelle que je déclare depuis la pièce de l'accord que la chute de Steve dans la Loire est une comparaison de l'intercession de la police", a réagi avec l'AFP le conseiller légal de la famille de Steve, Cécile de Oliveira .

L’évaluation concernant la destruction de Steve Maia Caniço a été stupéfaite le 4 septembre à Rennes, à la suite des deux juges d’instruction à Nantes responsables de l’évaluation pour "homicide".

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق

نموذج الاتصال

الاسم

بريد إلكتروني *

رسالة *