Site professionnel intéressé par l'actualité dans tous les domaines et du monde entier

samedi 5 octobre 2019

Nabil Karoui, le terrible enfant qui devrait être président!

Nabil Karoui, le terrible enfant qui devrait être président!
Nabil Karoui

Nous pouvons faire un triomphe sans équivoque de l'évasion des dépenses de Nabil Karoui et de sa prétendue évaluation illégale qui échappe à tout risque lorsqu'il découvre véritablement un échange avec les divisions concernées. Néanmoins, il est difficile de faire un triomphe définitif de ses cascades sombres contre le pionnier de I Watch; ce n'est nullement mériter un candidat à la présidence, mais également un président.


Depuis son incarcération pour évasion d'évaluation illicite et éviction du devoir le 23 août 2019, les véritables problèmes de Nabil Karoui ont persisté. Le 3 septembre, la cour d'appel de Tunis a rejeté une vente pour sa libération. Le 13 septembre, la Cour de cassation a rejeté sa libération après une demande d'enregistrement de ses avocats visant à contrôler le mandat de dépôt délivré par la chambre d'accusation. Le 18 septembre, le juge du Centre judiciaire économique et financier n'a pas accepté la demande de sa libération impermanente. L’évaluation non appréhendée achevée par le ministère de la Justice a donné aux juges une raison suffisante en ce qui concerne la comparabilité des stratégies le concernant. Le 1er octobre, la chambre d'accusation de la cour d'appel de Tunis a rejeté sa libération.

La république des juges séduit par une république bananière

Après la rupture de toutes ses entreprises, il m'est difficile de reconnaître que le candidat Karoui est dans le parfum de la sainteté. Certains peuvent discuter de la république des juges, je m'adresse à une république bananière vermoulue par la mafia.

Contrôle énorme et mise en place pour guider les électeurs vers une décision pour Nabil Karoui au second tour de la course politique présidentielle, elle est sans équivoque contre Said. Tout près de l'attention délibérante émise par sa propre chaîne, Nessma, et par le macaroni qu'il s'approprie sous les yeux de caméras voyeuristes, il en a profité malgré tout ce qu'il reconnaît recouvert des profits irrationnels de Facebook et des stations de télévision et des journaux électroniques. , les meilleurs instruments de la proclamation manipulatrice du petit peuple.

Les leitmotivs poussés sont cinq qui tentent de le dégager de toute conduite terrible.

Immédiatement, Nabil Karoui fait l’objet d’une infatigable raison de la part du pouvoir mis en place, aucun d’entre eux n’ayant fait l’objet d’une vérification sérieuse.

Deuxièmement, l'évasion fiscale illégale et le fuyardement des dépenses ne sont pas le privilège de Nabil Karoui, ils sont partagés par tous les Tunisiens, ce qui est faux. en outre, ne faisant que peu de cas de sa légitimité, il n’est qualifié pour aucune personne qui est constituée pour consentir à la magistrature exceptionnelle .

Tertio, la chaîne Nessma qui encense pendant toute la journée et diffame son adversaire Kais Said par les stratégies de Goebbelsian ne lui appartient pas; sur quoi aurions-nous pu continuer à ce moment-là, si elle avait une place avec lui?

Quatrièmement, ces qualifications de langage et ses reproches contre le pionnier de I Watch et le piège qu’il brandit doivent être consignés au compte rendu de la colère, sans pour autant excéder les réflexes d’un criminel de bas niveau qui accepté la responsabilité pour une zone d'arrêt non payante.

Quinto, Karoui, prétendant au bling-bling, doit endosser les erreurs de la jeunesse; oui pour un délégué non avisé, jamais pour un prétendant à l'exemplarité répandue.

La Trabelsia a joué sous la propagation alors que Nabil Karoui a joué à l'extérieur

En dépit de tous ces griefs, il trouve des contrôles; comment l'éviction n'est pas appréciée par la tante Mbarka qui s'occupe de prendre son colis de subsistance; Ici, je n'insulte pas les gens qui, par hasard, reconnaissent avoir reçu des cadeaux de partisans ou de prétendus avocats, mais je nie qu’ils acceptent d’être enregistrés pour la déclaration odieuse qui leur est faite. Quoi qu’il en soit, la souillure prend progressivement de l’importance pour certains pionniers de l’établissement qui, en outre, saisissent, encensent et célèbrent avec force le fait de prendre leur part en argent comptant ou en s’accrochant.


Nabil Karoui, qui a pratiqué l'axiome arabe "Améliorez-vous avec votre halal et votre haram", sans qu'il soit élu président, nous pouvons dire tout cela pour cela. Est-il exact de dire qu'il ne valait pas la peine de laisser Ben Ali installé là où il y avait une similitude avec un État, inexistant maintenant? Cela ne valait-il pas la peine de quitter les rangs des Trabelsia qui évoluaient sous écart tandis que Nabil Karoui jouait à l’air libre? Est-il prudent d'affirmer qu'il n'était pas impératif de protéger la vie de quelques personnes saintes de la Révolution? Ne devrions-nous pas économiser la ventilation liée à l'argent de la classe de bureaux tunisienne? Le mineur ne devrait-il pas être épargné par de faux désirs?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire